Alzheimer et sommeil

La maladie d’Alzheimer s’accompagne généralement d’une perturbation du rythme de sommeil. Dormir le jour et se réveiller la nuit.  Les personnes souffrant d’Alzheimer ont une vie à l’envers, ce qui est très difficile à gérer que ce soit pour eux ou même pour l’entourage. Vous vous sentez concernés ? Ne vous inquiétez surtout pas.  Les conséquences de cette maladie peuvent être limitées par quelques conseils simples et n’oubliez pas la prise de médicaments prescrits par le médecin.

Selon le ministère des Affaires sociales et de la Santé, l’Alzheimer est une maladie neuro dégénérative qui se caractérise par une perte progressive de la mémoire et de certaines fonctions cognitives conduisant à des effets dans les activités de la vie quotidienne de la personne atteinte.

Les symptômes de l’Alzheimer évoluent dans le temps de manière variable d’une personne à une autre.  Le symptôme le plus fréquent est le trouble de la mémoire qui est associé à des troubles au niveau des fonctions cognitives, tel que :

  • Des troubles d’aphasie (Langage)
  • Des difficultés d’apraxie (L’incapacité d’exécuter des mouvements intentionnels)
  • La perte de la reconnaissance des personnes et/ou des objets.
  • La perte des fonctions exécutives (Capacité à adapter un comportement à un contexte donné)

L’Alzheimer est une maladie très grave qui atteint un grand nombre d’individus nécessitant une prise en charge spécifique, et donc une adaptation du système sanitaire et médico-social. Cette maladie évolue progressivement sur plusieurs années. Donc, une personne atteinte de cette maladie devient actrice de sa propre vie.

À cause de la perturbation au niveau du cerveau et des voies neuronales, la maladie d’Alzheimer s’accompagne souvent de troubles du sommeil. Ces troubles sont sous la forme d’un excès de sommeil (Voir aussi Pourquoi c’est pas bien de trop dormir ?)  Les personnes atteintes commencent à se fatiguer plus vite au début de la maladie. Ils se couchent tôt et se lèvent tard dans la matinée. Et, puis avec l’évolution de la maladie, les troubles commencent à se multiplier. Le sommeil et son cycle seront perturbés, le sommeil profond commence à disparaître ce qui provoque les réveils nocturnes, la déstabilisation et les troubles du comportement (sujets à des délires, entre autres ou hallucinations).

vieille dame alzheimer trouble du sommeil

Un sommeil concassé entraîne la fatigue de l’individu atteint et lui donne tendance à s’endormir à n’importe quelle heure du jour, ce qui implique la dégradation de la vie sociale de la personne. Une personne atteinte de l’Alzheimer a besoin d’une prise en charge très spécifique.

Une fois que le cerveau de la personne  est habitué aux réveils nocturnes, la régularisation de son cycle de sommeil devient difficile. C’est pourquoi, il est primordial de laisser le sujet en question pratiquer des activités durant la journée sans s’allonger très tôt au lit cela évite les réveils nocturnes.

En outre, il est conseillé de le réveiller à la même heure régulièrement et sans faire de siestes durant la journée.

Concernant le régime alimentaire, il est conseillé d’éviter les repas lourds, la caféine, l’alcool et surtout la nicotine avant de dormir pour passer une délicieuse nuit de sommeil.

Il est aussi possible de recourir à des médicaments spécifiques (prescrits par le médecin du sujet atteint), pour faciliter l’endormissement.

Enfin et pas finalement, il est important de sécuriser l’environnement. La nuit, la personne atteinte perd les repères sensoriels ce qui l’amène à une confusion. Il est donc possible

qu’elle se réveille au bon milieu de la nuit pensant se retrouver dans un autre endroit (la maison de son enfance entre autres). Ce qu’il faut alors :

  • Placer une lampe d’accès facile
  • Enlever les tapis s’ils existent
  • Si possible, installer la chambre au rez-de-chaussée
  • Dégager au maximum le passage
  • Déposer à manger (quelque chose de léger) ou à boire (Voir aussi Que boire pour mieux dormir ?)  à proximité du lit, pour éviter le déplacement.
  • De préférence, laisser la lumière de la salle de bain allumée pour qu’elle puisse accéder aux toilettes, quand besoin sera.

Les réveils nocturnes ont souvent des conséquences directes ou indirectes sur l’entourage de la personne atteinte. Ça pourrait être difficile pour vous de les supporter, car ça devient un problème complexe pour le sommeil, ce qui est grave pour la santé. Vous pouvez selon ces conseils aider la personne à comprendre ce que l’on attend d’elle et lui permettra de s’abonner au bon sommeil.

Quelques astuces pour soulager les troubles du sommeil chez un individu atteint d’Alzheimer :

le trouble du sommeil avec alzheimer

Selon LNA santé :

Le sommeil fragmenté et l’insomnie génèrent du stress non seulement pour le sujet atteint, mais encore pour les proches aidants. La personne atteinte d’Alzheimer se réveille généralement au milieu de la nuit et dort pendant la journée. Dormir de jour comme de nuit de façon aléatoire, elle n’a plus de rythme ce qui affecte le sommeil de l’aidant. Il existe alors quelques astuces pour soulager ces troubles du sommeil, et voici quelques-uns :

  • La thérapie lumineuse dans la journée : La lumière (Voir aussi Quel effet de la lumière bleue sur le sommeil ?)  naturelle et vive de l’extérieur est très utile pour que le corps conserve son rythme circadien.
  • L’activité physique : faire des activités physiques quotidiennement (que ce soit du sport, de la marche ou n’importe favorise l’endormissement la nuit.) Ainsi qu’une activité qui stimule l’esprit.
  • Éviter les écrans au moins une heure avant de dormir.

 

Go up