Comment dormir peu mais bien ?

dormir peu mais bien

Vous avez l’impression de dormir trop longtemps, et vous recherchez des méthodes efficaces pour dormir peu et bien ? Voici tous nos conseils pour améliorer la qualité de votre sommeil.

Dormir chaque jour à la même heure permet d’ajuster le sommeil

Tout d’abord, coupons court aux idées reçues : il n’existe aucune méthode miraculeuse pour dormir peu et bien. À long terme, ne pas écouter les besoins de votre corps entraînerait des répercussions sur votre santé. Si vous souhaitez gagner du temps en réduisant votre temps de sommeil, c’est donc un mauvais pari.

Néanmoins, il existe une excellente manière de récupérer mieux et d’éviter de dormir plus longtemps que nécessaire : la régularité. En prenant l’habitude de vous coucher et de vous réveiller à la même heure, votre cerveau intégrera naturellement ce rituel. Aussi, vous aurez de moins en moins de difficultés à vous endormir et à vous lever.

 

Les siestes, un moyen idéal de récupérer quand on dort peu ?

Vous avez l’impression d’avoir peu dormi cette nuit, et vous ressentez des signes de fatigues pendant  la journée ? Faire une ou deux siestes de 10 à 20 minutes durant  la journée est une excellente manière de récupérer.

Cette sieste a également un avantage : elle ne nécessite pas de chambre, mais seulement d’un endroit suffisamment confortable pour vous assoupir. Il peut s’agir d’un lit, mais également d’un canapé, d’un fauteuil, d’une chaise ou encore d’un siège de voiture.

Cependant, pour que ce sommeil soit réparateur, la sieste ne doit normalement pas excéder une vingtaine de minutes. Après ce délai, le sommeil tend à devenir trop profond. Quand on est plongé dans un sommeil profond, le réveil est souvent difficile. Il faut alors un certain temps pour retrouver sa vigilance.

Une sieste plus longue peut être un bon moyen de rattraper une nuit très courte, voire blanche. Ceci dit, elle doit rester exceptionnelle.

 

Le sommeil polyphasique : est-ce une bonne idée ?

Le sommeil polyphasique consiste à dormir plusieurs fois durant une même journée. Il s’oppose au sommeil monophasique, qui implique de ne dormir qu’une seule fois par jour (et généralement pendant  la nuit). En principe, le sommeil polyphasique peut prendre des formes très diverses. Il est entre autres possible de réaliser une phase de sommeil pendant  la nuit et une autre dans la journée.

Néanmoins, pendant les dernières années, un scénario spécifique a beaucoup fait parler de lui : entrecouper la journée et la nuit de siestes, afin de dormir le minimum pour récupérer un maximum. Cette méthode est notamment utilisée par les navigateurs solitaires, qui doivent toujours conserver leur vigilance.

Sur le court terme, cette méthode implique peu de risques pour la santé et peut se révéler très efficace. Cependant, il faut garder à l’esprit que les navigateurs n’utilisent cette méthode que lorsqu’ils n’ont pas le choix. De retour à terre, ils reprennent un rythme de sommeil normal, c’est-à-dire monophasique.

D’ailleurs, une règle d’or s’applique toujours pour le sommeil polyphasique : opter pour des cycles réguliers.

 

Dormir peu est une habitude à éviter sur le long terme

D’après l’Institut national du sommeil et de la vigilance, entre 30 et 40 % des Français dorment moins de 6 heures par nuit. Sans surprise, la majorité d’entre eux manquent de sommeil. Vous l’aurez compris : si dormir peu et bien peut parfaitement se faire à court terme, ce n’est pas une habitude à envisager à long terme.

Bien que l’on puisse s’habituer à se réveiller en ayant peu dormi, les effets du manque de sommeil seront toujours présents dans la vie de tous les jours : manque de vigilance, irritabilité, risques de somnolence, augmentation des risques de maladies cardiovasculaires, etc.

L’Institut du sommeil et de la vigilance rappelle d’ailleurs qu’un sommeil réparateur est « indispensable au développement [du cerveau] et à la bonne santé générale ». Aussi, pour être en forme sur le long terme, l’idéal reste de dormir entre 7 et 9 heures par nuit, selon  vos cycles.

Si le sommeil polyphasique peut vous permettre de rester temporairement vigilant en dormant peu, vous n’échapperez pas à une dette de sommeil. Il faudra la récupérer tôt ou tard.

Go up