Quelle est l'hormone déclenchant l'endormissement ?

Quelle est l'hormone déclenchant l'endormissement ?

Si certains trouvent de la paix et du soulagement à l’heure du sommeil, d’autres commencent juste leur lutte pour essayer de dormir paisiblement. On entend souvent parler de la mélatonine quand on évoque certains sujets comme l’insomnie et d’autres troubles du sommeil. Effectivement, cette hormone peut agir sur la qualité de l’endormissement. Il suffit parfois de stimuler la mélatonine pour pouvoir profiter d’un sommeil réparateur.

Quel organe produit la mélatonine ?

La mélatonine provient d’une petite structure moléculaire se trouvant dans notre cerveau. Cette dernière est appelée glande pinéale. Cette hormone est responsable de la qualité du sommeil et en cas de perturbation ou d’élément déclencheur de l’insomnie, une stimulation de la mélatonine s’impose. La sécrétion de l’hormone est un processus entièrement naturel. Le moindre dérèglement peut alors causer immédiatement des troubles conséquents du sommeil. Pour régler ce problème, la solution se trouve encore dans la mélatonine elle-même.

Comment fonctionne l’hormone du sommeil ?

Il faut savoir que le rythme de fonctionnement de notre organisme dépend de la régulation circadienne et la sécrétion de l’hormone du sommeil en fait partie prenante. Si notre corps suit une cadence fixe entre la phase d’éveil et d’endormissement, c’est que c’est guidé par notre cerveau. Plusieurs facteurs extérieurs peuvent aussi être à l’origine de la production de mélatonine. Cela inclut la luminosité et l’obscurité, notamment l’alternance entre ces deux niveaux.

Est-ce que la mélatonine fait dormir ? La mélatonine se stimule, en effet, automatiquement dès que la nuit pointe le bout de son nez, notamment après 20 h. Ce processus va alors durer quelques heures et se réduira petit à petit dès trois heures du matin. Dormir suffisamment est nécessaire pour la santé et pour que la mélatonine puisse se stimuler correctement, il est important de bien suivre le rythme de la régulation circadienne. Tout ce qui est source de lumière est aussi à éviter si l’objectif est d’écarter les troubles de fonctionnement de l’hormone.

Comment stimuler l’hormone du sommeil ?

Lorsque l’hormone du sommeil connaît des perturbations, le problème peut venir d’un coup de stress, d’une montée de pression ou tout simplement d’un changement de mode de vie. D’ailleurs, le cerveau peut également influencer sur la sécrétion de mélatonine. Qu’est-ce qui régule le sommeil ? Nous vous avons réservé quelques conseils faciles pour stimuler l’hormone du sommeil.

  • Dormez sans laisser la lumière allumée

Lumière, veilleuse, jouet d’éveil… si vous voulez dormir tranquillement et sereinement toute la nuit et vous lever du bon pied, éteignez toutes ces sources de lumière. Non seulement vous mettez en danger la santé de vos yeux, mais vous déréglez l’hormone du sommeil. Stimulez donc la mélatonine en lui fournissant l’obscurité dont elle a besoin pour fonctionner correctement. Remarquez, entre autres, que si vous devez vous lever la nuit pour une quelconque raison, il faut souvent compter quelques minutes, voire des heures avant de se rendormir.

  • Profitez de la lumière du soleil le matin

La stimulation du sommeil ne se fait pas uniquement au moment de dormir. On a mentionné précédemment que la lumière et l’obscurité peuvent agir sur le fonctionnement de l’hormone du sommeil. Si la nuit est faite pour dormir, le jour, quant à lui, doit être réservé pour les activités du corps. Dès le matin, sortez pour profiter du soleil afin que la lumière puisse ralentir considérablement la sécrétion de mélatonine. Celle-ci reprendra son cours plus tôt afin de garantir une meilleure qualité de sommeil à l’heure du coucher.

  • Consommez des aliments riches en vitamines du complexe B et en magnésium

Pour que l’organisme puisse produire une bonne quantité de mélatonine, il est aussi nécessaire de consommer certains aliments, dont ceux riches en vitamine du complexe B. Thon, saumon, dinde, foie de bœuf et porc sont, entre autres, des aliments qu’on consomme souvent et qui offrent une bonne quantité de vitamine B3 au corps. Pour avoir de la vitamine B6, mangez du riz, du foie de bœuf, de l’arachide ou encore de la levure. La menthe, les lentilles, l’épinard et l’œuf fournissent par contre à l’organisme de la vitamine B9. Le magnésium contribue aussi à la régulation et à la stimulation de mélatonine et on en trouve dans la ciboulette, le chocolat, le café, le céleri et le blé.

Go up