Sommeil léger : pourquoi ?

Le sommeil léger

Vous souhaitez vous renseigner sur le sommeil léger ? Découvrez tout ce que vous devez savoir autour de cette phase de sommeil.

Le sommeil léger, qu’est-ce que c’est ?

Pour commencer, qu’est-ce que le sommeil ? C’est le moment où notre cerveau cesse d’être en éveil. Il se met alors en veille, puis en état de sommeil. Un cycle s’engage alors et la première phase de celui-ci s’appelle le sommeil léger. À ce moment, le cerveau est à peine endormi. De ce fait, il en faut très peu pour que l'on se réveille.

Ainsi, par extension, avoir un sommeil léger désigne également le fait de se réveiller souvent au cours de la nuit. Dans ce cas, le corps a du mal à passer au stade du sommeil profond. Dès le moindre bruit, le dormeur repasse à l’état de veille, voire d’éveil.

Quelles sont les autres phases de sommeil ?

Après l’endormissement et le sommeil léger, deux phases s’engagent successivement :

    • Le sommeil profond, au cours duquel le corps récupère pleinement, et où l’on se réveille plus difficilement.
    • Le sommeil paradoxal, très profond, au cours duquel on se met à rêver ; le réveil est encore plus difficile.

Après ces deux phases, une nouvelle période de sommeil léger a lieu. Elle constitue le moment parfait pour se réveiller en pleine forme.

Comment avoir un sommeil plus profond ?

Vous avez un sommeil léger, et vous vous réveillez souvent au cours de la nuit ? Cette situation peut avoir de nombreuses causes : le stress, un environnement bruyant, un changement de vos habitudes, etc. Si vous avez toujours eu un sommeil léger, il est également probable qu’il s’agisse simplement d’une prédisposition naturelle.

Néanmoins, il existe quelques méthodes permettant de dormir plus profondément et d’éviter les insomnies :

    • Manger un repas léger le soir
    • Éviter les écrans au moins une heure avant d’aller dormir
    • Préférer une activité calme avant de dormir, comme la lecture ou la méditation
    • Pratiquer du sport en journée, mais éviter en soirée
    • Éviter les excitants à partir de 15 h ; de même pour l’alcool
    • Avant de se mettre au lit, boire une infusion de passiflore, de valériane ou encore de tilleul

Si toutefois vous pensez manquer de sommeil et que les bonnes habitudes n’y changent rien, il est préférable de consulter votre médecin traitant. En effet, il existe des troubles du sommeil qui provoquent des réveils nocturnes, conscients ou non.

Combien de temps dormir pour un sommeil réparateur ?

Enfin, nous en arrivons à un point culminant : combien d’heure pour un sommeil réparateur ?

Selon l'Observatoire du Sommeil, dormir moins de 6 heures provoque habituellement un manque de sommeil. Bien entendu, cette durée est variable pour chaque individu. Selon notre âge, notre santé générale ou encore le déroulement de notre journée, nous aurons besoin de dormir plus ou moins longtemps.

Les experts américains de la National Sleep Foundation ont avancé que pour un adulte, la durée moyenne de sommeil était idéalement comprise entre 7 et 8 heures.

Source image à la une : Pixabay

Go up